Un Guide pour votre trek dans le Haut Atlas Marocain

4.12.2019
|
0 Commentaires
|

Partir faire un trek dans le Haut Atlas Marocain en autonomie, ce n’est pas évident, surtout en famille. Partir avec une agence, c’est facile car il y a pléthore d’offres, mais vous évoluez en groupe et cette formule ne convient pas à tout le monde. L’entre deux est de retrouver sur place un guide local avec qui vous pouvez préparer votre séjour en toute confiance. Un résultat sans intermédiaire avec une immersion dans la culture Berbère dont la reconnaissance ne cesse de grandir au Maroc.

Le but de cet article est de donner de la visibilité au guide qui nous a accompagné dans la vallée des  Ait Bouguemmez, vers l’Azorki et le Mgoun, 2 très beaux massifs typiques du Haut atlas central en avril 2014. Ahmed Boutalaa a la cinquantaine et a travaillé des années durant pour l’agence d’ odette et jean louis Bernezat “Hommes et montagnes”. Un gage de sérieux et de qualité, vérifiez par vous mêmes.

Ahmed Boutalaa, Ifrane (Haut Atlas Central) 00212 672 525 623

Il organise pour vous le transfert de Marrakesh à Ifrane où il vit avec sa femme, ses enfants, ses parents.  Il recrute les muletiers et c’est parti! Le mieux est d’avoir une idée en tête quant à votre circuit (Itinéraire, nombre de jours, nombre d’heures de marche par jour) car Ahmed n’est pas une agence à lui tout seul, à vous de poser les bonnes questions sur l’organisation de la rando, les repas, l’eau, les vêtements, la pharmacie, les coutumes à respecter etc…. Il y a des classiques comme “le tour du Mgoun” ou “La descente de la vallée puis le sommet du Mgoun” mais en cherchant un peu vous trouverez facilement des infos pour créer votre propre boucle ou traversée.

Hormis l’arrivée et le retour à Ifrane où vous pourrez dormir au gite, les nuits se font sous tente.  Si vous possédez du très bon matériel de montagne, emmenez le. Sinon vous pourrez tester les tentes gonflables d’Ahmed, en toile enduite (fabrication française) ou l’on dort très bien à 2 adultes + 1 enfant. Contrairement aux idées reçues les mules marchent plutôt vite sur les bons sentiers mais Ahmed adaptera le rythme et les enfants pourront même monter sur leur dos pour faire la pause. La bonne période s’étend d’avril à octobre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ahmed devant son village d’Ifrane

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA ma80 ma87

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.